Sance acadmique

LECTURES

"Rle de la recherche dans la lutte contre les maladies endmiques au Sngal et en Afrique : interventions, innovations et dcouvertes au Sngal", par Daouda NDIAYE, Laurat du Prix de la Pharmacie Francophone 2020

"De la pharmacie galnique la dcouverte de nouveaux mdicaments : la curiosit, lment moteur de l'innovation pharmaceutique", par Jean-Christophe LEROUX

EXPOSS

"Influence des expositions environnementales sur la survenue du diabte de type 2", par Fanny RANCIERE

"Gliome Pdiatrique Infiltrant du Tronc Crbral : physiopathologie et perspectives thrapeutiques", par Latitia FEDERICI
Séance académique

Mercredi 23 juin 2021 à 14 h 00

En visioconférence

 Ordre du jour

 

1-  Activités administratives de l’Académie

Informations du Président

Informations du Secrétaire Perpétuel

2-       Travaux scientifiques & professionnels

2.1 LECTURES

« Rôle de la recherche dans la lutte contre les maladies endémiques au Sénégal et en Afrique : interventions, innovations et découvertes au Sénégal»

Daouda Ndiaye, Lauréat du Prix de la Pharmacie Francophone 2020 de l’Académie nationale de Pharmacie

Vidéo de la présentation

Le paludisme et les maladies infectieuses constituent une des causes principales de maladies et de décès au Sénégal et en Afrique. Malgré leur importance, la plupart des microorganismes présents restent méconnus.

À côté de maladies endémiques anciennes qui ont pour nom bilharziose et paludisme qui touchent chaque année plus de 200 millions de personnes avec plus de 400 000 décès survenant principalement en Afrique au Sud du Sahara, on note l’apparition de nouvelles maladies redoutables. Il s’agit d’Ébola survenue en 2014 en Afrique de l’Ouest, de la dengue, de la fièvre de la vallée du Rift, du Zika, du Lassa, et d’autres fièvres d’origine virale dont la plus récente est la COVID-19 apparue en 2019 en Chine.

Cette situation sanitaire a toujours nécessité d’intensifier la recherche pour de nouveaux outils de diagnostic adaptés, rapides et efficaces, mais également des moyens thérapeutiques de prise en charge et de prévention pour lutter efficacement contre leur mortalité. Il nous a fallu également en Afrique mettre en œuvre de nouvelles stratégies de contrôle et de surveillance, pour mieux comprendre la pathogénicité de ces maladies infectieuses. Les agents pathogènes responsables de ces pathologies, qui ont en commun l’accès fébrile, doivent être mieux étudiés sur le plan biologique, moléculaire, génétique entre autres, pour anticiper sur leur vitesse de propagation, et lutter contre la résistance de ces agents infectieux aux anti-infectieux due à des mutations génétiques spécifiques. L’approche mise en place au Sénégal, et en Afrique par les chercheurs Africains que nous sommes, à travers le One Health « une seule santé » basée sur la surveillance et l’utilisation de la génomique, a permis de mettre en place des techniques nouvelles innovantes, révolutionnaires de dépistage et de diagnostic et de proposer des combinaisons thérapeutiques efficaces pour prendre en charge les patients au niveau des points de prestation des structures sanitaires, mais également bloquer la chaine de transmission. Cela a permis de réduire drastiquement le poids de ces maladies en Afrique et d’entreprendre des stratégies d’élimination au Sénégal et en Afrique.

« De la pharmacie galénique à la découverte de nouveaux médicaments : la curiosité, élément moteur de l’innovation pharmaceutique»

Jean-Christophe Leroux, Lauréat du Grand Prix 2020 de l’Académie nationale de Pharmacie, Institut des Sciences Pharmaceutiques, École Polytechnique Fédérale de Zurich, Suisse

Diapositives présentées

Vidéo de la présentation

Depuis plus de 20 ans, notre laboratoire s’intéresse principalement à la mise au point de matériaux innovants dont la fonction est de conférer aux formulations pharmaceutiques la capacité de répondre à certains stimuli tels qu’un changement de pH ou de température. Ainsi durant les années 2000, nous avons décrit des systèmes colloïdaux sensibles au pH (micelles polymères et liposomes) et des gels thermosensibles injectables permettant de contrôler la libération de principes actifs. Avec le temps, nos activités de recherche se sont diversifiées et notre expertise s’est élargie au développement de nouvelles entités thérapeutiques telles que des agents polymères chélateurs du gluten pour la maladie céliaque, des inhibiteurs de calcifications vasculaires et rénales (dérivés de l’hexaphosphate d’inositol) ainsi que des formulations séquestrantes liposomales qui pourraient à moyen terme permettre d’améliorer le traitement de l’encéphalopathie hépatique sévère. Plus récemment, notre recherche s’est focalisée sur l’utilisation de l’impression 3D pour la fabrication de dispositifs médicaux personnalisés (gouttières dentaires actives et stents). Nous avons notamment développé des « encres » polymères permettant la production sur mesure de stents trachéaux biodégradables ayant des propriétés mécaniques proches de celles du silicone et pouvant accommoder différents principes actifs. Cette présentation couvrira l’ensemble de ces axes de recherche avec une attention particulière portée sur les systèmes ayant atteint les phases d’essais cliniques.


2.2 EXPOSÉS

« Influence des expositions environnementales sur la survenue du diabète de type 2 »

Fanny Rancière, Maître de conférences en santé publique, Faculté de Paris, INSERM UMR 11-53 Centre de recherche en épidémiologie et statistiques. Co-lauréate du Prix MGEN Recherche et Innovation en Santé Environnementale 2020 de l’Académie nationale de Pharmacie

Diapositives présentées

Vidéo de la présentation

« Gliome Pédiatrique Infiltrant du Tronc Cérébral : physiopathologie et perspectives thérapeutiques»

Laëtitia Federici, Lauréate Bourse SFPO 2019

Le Gliome Pédiatrique Infiltrant du Tronc Cérébral (DIPG) est une tumeur pédiatrique rare au pronostic fatal, qui siège au niveau du tronc cérébral (pont). Cette structure profonde de l'encéphale rend les modalités thérapeutiques complexes d'un point de vue anatomique. Par ailleurs, les cellules tumorales diffusent via de nombreux mécanismes en cours de décryptage vers les structures cérébrales attenantes, rendant toute exérèse chirurgicale impossible. Depuis quelques années, la réalisation de biopsies stéréotaxiques a permis des examens anatomopathologiques et génétiques sur ces cellules tumorales. Des biomarqueurs diagnostiques comme par exemple la mutation H3K27M, et ACVR, ainsi que d’autres cibles moléculaires ont pu être identifiées. Il apparaît que le DIPG constitue un groupe hétérogène de tumeurs qui possèdent des caractères biologiques, moléculaires et génétiques distincts à la fois des autres gliomes pédiatriques, et des gliomes de haut grade touchant les adultes. L’OMS a en conséquence défini le DIPG comme étant une entité à part au sein des gliomes du tronc cérébral. 

Le DIPG reste incurable. Un obstacle majeur à la distribution cérébrale des chimiothérapies injectées par voie systémique demeure le franchissement de la barrière hémato-encéphalique (BHE). L’absence de perméabilité de la BHE est le principal enjeu limitant la réussite thérapeutique pour le DIPG. Une meilleure connaissance de l’interaction entre les cellules tumorales DIPG et son micro-environnement (ie endothelium cérébral, cellules immunitaires de type microgliales) permettra également à l’avenir une compréhension plus globale des mécanismes de diffusion et de résistance de ces cellules particulièrement agressives. 

À ce jour, le traitement curatif du DIPG comme de nombreux cancers primaires ou métastatiques du SNC est un enjeu de santé publique majeur.

 

 

Clôture par le Président, Gilles Aulagner