Sance acadmique et confrence Hygia

Confrence Hygia

"Revues systmatiques et Mta-analyses : quels critres de qualit ?", par Laurence Le Cleach

Question d'actualit

"La campagne d'information destination des jeunes sur les misions de sant publique des pharmaciens", par Jrme Parsys-Barbier

Lecture

"Adjuvants vaccinaux. Hier, aujourd'hui et demain", par Nathalie Garon

Expos

"Priorisation des produits naturels : valuer l'originalit structurale et l'activit biologique d'une molcule avant son isolement", par Florent Olivon

Communications

"Pertinence et faisabilit du dveloppement de programmes d'ducation thrapeutique adapts aux spcificits et aux besoins des patients miliaires", par Olivier Aupee

Christophe Junot

Prsentation d'ouvrage
"Dclin cognitif, obsit, diabte et autres troubles mtaboliques" crit par Jean-Paul Tillement et prsent par Yves Juillet

 

Séance académique

Mercredi 14 avril 2021 à 14 h 00

 

Conférence Hygia

« Revues systématiques et Méta-analyses : quels critères de qualité ?»
Laurence Le Cleach, Directrice du Satellite Français du Cochrane Skin Group, Équipe d’accueil Epidemiology in Dermatology and Evaluation of therapeutics, Université Paris-Est, Créteil, Hôpital Henri Mondor

Diapositives présentées

Video de la conférence

Une revue systématique est un type d’étude scientifique ayant pour objectif de répondre à une question de recherche précise par la synthèse analytique de toutes les études existantes publiées ou non. Sous certaines conditions, une synthèse quantitative, appelée méta-analyse, du résultat des études inclues dans une revue systématique est possible. Les revues systématiques et méta-analyses sont considérées comme le type d’étude fournissant le plus haut niveau de preuves. Elles servent de base aux recommandations pour la bonne pratique et sont une source d’information souvent consultées pour une mise à jour de leurs connaissances par les praticiens. À ce titre, il est nécessaire qu’elles soient réalisées selon des critères méthodologiques rigoureux et rapportées de façon appropriées et détaillées. Les critères de qualité des revues systématiques et méta-analyses seront décrites dans cet exposé.

 


 

1-      Activités administratives de l’Académie

Informations du Président

Informations du Secrétaire Perpétuel

2-       Travaux scientifiques & professionnels

2.1 Question d’actualité (10 min)

« Bilan intermédiaire de la campagne d’information sur les missions de santé publique des pharmaciens »

Jérôme Paresys-Barbier, Président de la section D de l’Ordre national des Pharmaciens

Diapositives présentées

Video de la présentation

Faire découvrir à la jeune génération les missions des pharmaciens et les évolutions constantes de la profession, en mettant l’accord sur la diversité des métiers, les multiples opportunités offertes par les études en pharmacie, l’exigence de ces métiers au service du patient pour répondre aux impératifs de la santé publique.

Dispositifs et actions menées

Lancée mi-octobre 2020, cette campagne s’articule autour des outils et actions suivants :

  • un site dédiée ;
  • des outils de communication tels que des dépliants, affiches, marque-pages… ;
  • l’organisation d’une campagne d’affichage sur les bus/tram à Paris et en province qui a généré en novembre dernier de nombreuses « vues » ;
  • des parutions dans des supports de presse ciblés « orientation » ;
  • des relations presse ;
  • une forte activité sur tous les réseaux sociaux ;
  • la présence de l’Ordre au selon de l’Étudiant Santé via un stand virtuel et deux webconférences.

L’ANEPF collabore étroitement avec l’Ordre pour accentuer la visibilité de cette campagne ; les facultés se sont aussi faites l’écho de cette opération.

Actions lancées en 2021

  • une campagne de publicité sponsorisée sur des plateformes consultées par les cibles « jeunes » ;
  • une campagne de publicité sponsorisée sur Instagram ;
  • un partenariat avec Dr Nozman, un influenceur scientifique ;
  • ainsi que, comme depuis le début de la campagne, l’animation des réseaux sociaux.

2.2 LECTURE (30 min)

« Adjuvants vaccinaux. Hier, aujourd’hui et demain»

Nathalie Garçon, PharmD, PhD, Chief Scientific officer, CSO, IR Bioaster

Video de la présentation

Depuis la première vaccination recensée au début du VIIIe siècle, les vaccins représentant l’intervention ayant sauvé le plus de vie depuis l’eau potable. Tout comme l’évolution des vaccins, du pathogène tué aux vaccins à l’ARN messager, les adjuvants, présents dans tous les vaccins existants, ont suivi les évolutions scientifiques et technologique.

Si le premier adjuvant utilisé l’a été sans en connaitre les principes fondamentaux, la découverte par J. Hoffman et B. Beutler des mécanismes d’activation de la réponse immunitaire innée et ses récepteurs spécifiques a permis une approche systématique de ses molécules immunomodulatrices et leur introduction dans plus d’une dizaine de vaccins, permettant, comme dans le cas du vaccin zona, une protection supérieure au vaccin basé sur le virus vivant.

Malgré la démonstration de leur valeur, il reste des domaines dans lesquels, à ce jour, ils n’ont pas encore démontré leur intérêt, telle que la vaccination mucosale humaine le traitement de cancer, ou de maladies chroniques.

Membres à part entière de la boîte à outils technologique au service du développement de nouveaux vaccins, les adjuvants, en copiant la nature puis en l’améliorant, ont ouvert la porte à de nouveaux vaccins pour des populations du plus jeune au plus âgé, de la bactérie au virus et jusqu’au parasite. Ils ont montré leur valeur dans des contextes de vaccination de masse ou de crise sanitaire

2.3 EXPOSÉ (20 min)

« Priorisation des produits naturels : évaluer l’originalité structurale et l’activité biologique d’une molécule avant son isolement »

Florent Olivon, Lauréat 2019 du Prix de thèse Sciences Physico-Chimiques

Diapositives présentées

Video de la présentation

Ces dernières années plusieurs outils bio-informatiques ont été développés dans le domaine de la spectrométrie de masse afin d’inventorier et comparer le métabolome de systèmes biologiques de manière précise. Parmi eux, l'outil des réseaux moléculaires permet de cartographier le contenu chimique d’un échantillon en se basant sur l'observation que des composés structurellement proches partagent des voies de fragmentation similaires. Cette similarité spectrale est donc utilisée pour classer et visualiser ces molécules par groupes d'analogues structurels.

À partir de cet outil et d’une collection de 292 extraits d’Euphorbiaceae de Nouvelle-Calédonie préalablement criblée sur quatre cibles biologiques, une stratégie a été définie pour 1) prioriser la sélection des extraits d’intérêt et 2) cibler l’isolement des métabolites bioactifs et/ou structuralement originaux contenus dans ces mélanges.

Le concept de cette approche repose sur la fusion de données structurales, taxonomiques et de résultats d’activité biologique au sein d’une même carte moléculaire multi-informative. Les prédictions de bioactivité sont alors établies en comparant les espaces chimiques des échantillons actifs et inactifs afin de repérer les familles chimiques restreintes aux extraits actifs. Les molécules originales peuvent également être différenciées des composés ubiquitaires en mettant en évidence les groupes d'ions spécifiques à un genre, une espèce ou bien même à un échantillon.

Ce système de priorisation est facile à mettre en œuvre et peut être appliqué à des collections de plusieurs centaines d’échantillons. Il réduit clairement les coûts associés à la recherche sur les produits naturels et peut être adapté à tout type de test biologique et pour l’analyse de différentes de matrices (plantes, bactéries, champignons, etc.).

2.4 COMMUNICATIONS (10 min)

« Pertinence et faisabilité du développement de programmes d’éducation thérapeutique adaptés aux spécificités et aux besoins des patients militaires »

Olivier Aupee, Pharmacien en chef, Pharmacie à usage intérieur, Institution nationale des Invalides, présenté par la 5ème section

Diapositives présentées

Video de la présentation

La mission première du service de santé des armées est d’assurer le soutien médical des forces armées. Outre le soutien en opération, cette mission couvre toute la vie opérationnelle du militaire, depuis la préparation médicale opérationnelle jusqu’à la prise en charge des blessés de guerre. Certaines pathologies pèsent particulièrement sur le maintien en condition opérationnelle des militaires comme les conduites addictives ou les syndromes métaboliques, tandis que les patients amputés, cérébro-lésés et souffrant de troubles psychiques post-traumatiques représentent la grande majorité des blessés de guerre. Dans ce contexte, est-il faisable et pertinent de développer des programmes d’éducation thérapeutique (ETP) adaptés aux spécificités et aux besoins des patients militaires ? Les pharmaciens militaires des hôpitaux et de la médecine des forces sont particulièrement impliqués dans la pratique, le développement et la formation en ETP. Ils ont d’ailleurs conçu une formation spécifique à l’école du Val-de-Grâce qui prend en compte le cadre d’exercice militaire. Cependant, dans les armées, l’ETP est encore uniquement réalisée au sein des hôpitaux. Les centres médicaux des armées situés au sein des unités opérationnelles pourraient pourtant constituer un lieu privilégié pour une ETP de proximité au plus près des besoins spécifiques du patient militaire. Dans ce contexte, une enquête a été conduite auprès des soignants des unités opérationnelles afin d’identifier les freins et les leviers au développement de l’ETP. Cette pratique leur semble difficilement conciliable avec le temps nécessaire au soutien en opération, ainsi qu’avec la pratique de la médecine d’expertise, la crainte de l’inaptitude étant un frein au climat de confiance indispensable en ETP. Néanmoins, ils accordent une place très importante à l’ETP et font des propositions pour son développement de manière transversale (équipes mobiles hospitalières, outils numériques, formations internes). Une étude auprès des patients militaires devra également être conduite afin d’évaluer leurs besoins spécifiques et ce qui faciliterait leur entrée dans cette démarche d’éducation dans un contexte professionnel. Les résultats permettront de statuer sur la pertinence et la faisabilité de cette innovation organisationnelle de l’ETP, et le cas échéant de proposer un modèle d’intervention transversal au sein des armées.

« L’analyse métabolomique pour la découverte de biomarqueurs dans un contexte de médecine personnalisée»

Christophe Junot, Directeur de l’Unité Médicaments et Technologies pour la santé, MTS, Université Paris-Saclay, CEA, INRAE, présenté par la 1ère  section

Diapositives présentées

Video de la présentation

À l’échelle d’un système vivant, le métabolisme est organisé en réseaux complexes de réactions biochimiques que les études de biologie intégrative tentent de cerner dans leur globalité. Alors que les méthodes classiques de chimie analytique ne permettent que le dosage ciblé d’analytes préalablement sélectionnés, l’essor de la bio-informatique et les développements technologiques réalisés en instrumentation analytique durant ces deux dernières décennies ont fait évoluer ces analyses traditionnelles en des approches multiplexées qui peuvent assurer la détection mais aussi la quantification simultanée de plusieurs centaines de  molécules, permettant ainsi de mettre en évidence des interrelations métaboliques qui n’auraient pu être décelées autrement.

Apparu à la fin des années 1990, le concept de métabolome correspond à l’ensemble des composés organiques de petite taille (

Après avoir été principalement développée par les chimistes analystes au cours des années 2000, la métabolomique fait désormais partie des outils disponibles pour la recherche de biomarqueurs dans le cadre de protocoles de recherche clinique. Il reste cependant encore beaucoup à accomplir pour que cette technique puisse être utilisée par les professionnels de la santé, et notamment par les biologistes médicaux.

Cette communication aura pour but de présenter les principales avancées technologiques réalisées en métabolomique, tant sur le plan de la chimie analytique que de la bio-informatique, et d’illustrer leur impact dans le domaine du biomarquage des pathologies, dans la perspective d’une application à la médecine personnalisée, qui vise à adapter les traitements médicaux des patients en fonction de leurs caractéristiques individuelles afin d'améliorer leur efficacité et de limiter leur toxicité.

2.5 PRÉSENTATION D’OUVRAGE (5 min)

« Déclin cognitif, obésité, diabète et autres troubles métaboliques », écrit par Jean-Paul Tillement

Présenté par Yves Juillet, Président Honoraire de l’Académie nationale de Pharmacie

 

 

Clôture par le Président, Gilles Aulagner

 *     *

*