Tout est chimique dans les produits naturels

Alain SAINT-PIERRE
Tout est chimique dans les produits naturels.
Editions Maa

Résumé

 

" Avez-vous découvert nos nouveaux produits, 100 ? % naturels ? " Voilà un exemple type de slogan publicitaire axé sur l'origine naturelle d'un produit. Pourtant, les bienfaits ou la toxicité d'un produit sont liés à la ou les molécules qui le composent et à la dose utilisée, et non à leur origine, qu'elle soit naturelle, chimique ou biotechnologique. Il est incohérent d'opposer le naturel au chimique puisque tout est chimique dans la nature.
Si la nature est un réservoir de produits naturels bénéfiques pour l'Homme, c'est aussi un réservoir de poisons naturels. Ainsi, la toxine botulique, produite par une bactérie est une des substances les plus toxiques connues. Un seul gramme pourrait tuer plusieurs millions de personnes. Les produits naturels sont jugés de façon positive essentiellement par opposition aux produits chimiques qui ont été utilisés de façon excessive.
Pourtant, les plantes contiennent une quantité très importante de molécules chimiques. L'essence extraite des plantes aromatiques et son distillat, l'huile essentielle, peuvent contenir plus de deux cents molécules chimiques actives. Les huiles essentielles étant perçues comme naturelles, elles sont réputées inoffensives, ce qui n'est pas toujours le cas. Quant aux médicaments homéopathiques, leur efficacité est contestée du fait de l'absence de preuve clinique selon les standards reconnus pour l'évaluation des médicaments classiques (allopathiques).
Le XXIe siècle sera celui des biotechnologies où des innovations majeures sont attendues. Les médicaments biologiques et notamment les vaccins à ARN messager ont déjà apporté les preuves de leur intérêt. Une nouvelle technique pourrait permettre de réhabiliter les OGM. Nous aurions tort d'être frileux par rapport à toutes ces innovations. Il ne faut pas qu'une application trop stricte et non raisonnée du principe de précaution nous prive de progrès majeurs dont les apports sont considérables alors que nous aurons à faire face aux conséquences du dérèglement climatique, notamment sur l'agriculture et sur la santé avec l'émergence des nouveaux virus."